Anciens membres

Jean-Marie Chevalier

Jean-Marie Chevalier

Jean-Marie Chevalier a été l’assistant de Claudine Tiercelin de 2011 à 2014, en tant que maître de conférences à la chaire Métaphysique et philosophie de la connaissance du Collège de France. Il est actuellement codirecteur du groupe de recherche en épistémologie. Spécialiste de la philosophie de Charles S. Peirce, ses travaux lui ont valu l’obtention du prix du Peirce Essay Contest en 2012. Il a publié de nombreux articles et deux livres, L’Empreinte du monde. Essai sur les formes logiques et métaphysiques (Ithaque, 2013), et Qu’est-ce que raisonner ? (Vrin, 2016). Depuis, il a travaillé sur certaines approches plus contemporaines du raisonnement et sur la logique diagrammatique au cours d’un postdoctorat à l’université d’Helsinki. Il développe actuellement plusieurs projets, sur le lien entre pragmatisme et théorie des idées-forces, sur la nature de la théorisation en philosophie des sciences, et sur plusieurs questions de philosophie du langage.

Publications récentes concernant l’épistémologie :

Ouvrages :

  • La Connaissance et ses raisons, J.-M. Chevalier & B. Gaultier (dir.), Paris, Collège de France, 2016.
  • Qu'est-ce que raisonner ?, Paris, Vrin, 2016.
  • Connaître. Questions d'épistémologie contemporaine, J.-M. Chevalier & B. Gaultier (dir.), Paris, Ithaque, 2014.

Articles et chapitres d'ouvrages :

  • « Peirce’s Relativization of the Analytic vs. Synthetic Dichotomy », Blityri, n° 2, 2020.
  • « Forms of Reasoning as Conditions of Possibility: Peirce’s Transcendental Inquiry Concerning Inductive Knowledge », Pragmatism, Kant, and Transcendental Philosophy, Gabriele Gava et Robert Stern (dir.), New York, Routledge, 2016, p. 114-132.
  • « Les Deux sources de l'épistémologie sociale. Épistémologie analytique et épistémologie “proactive”, les enjeux d'une compétition », Les Cahiers philosophiques, n° 142, 2015, p. 73-91.
  • « Qu'est-ce qu'une connaissance inférentielle ? », J.-M. Chevalier & B. Gaultier (éd.), Connaître. Questions d'épistémologie contemporaine, Paris, Ithaque, 2014.
  • « Faits bruts et principe de raison insuffisante », J.-M. Fleury (éd.), Le principe de raison chez Leibniz. Enjeux théoriques et pratiques, 2014. En ligne.
Benoit Gaultier

Benoit Gaultier

Benoit Gaultier codirige avec Anne Meylan à l'université de Zurich, où il enseigne, le projet de recherche Suspension of Judgement. Its nature and its norms (2020-2024), financé par le FNS. Ses domaines de spécialisation sont l'épistémologie et le pragmatisme. Il travaille actuellement sur la nature de la connaissance philosophique et sur celle de nos attitudes doxastiques les plus fondamentales. Il travaille également sur un ouvrage sur le relativisme et le progrès aux éditions Agone, où il dirige la collection de philosophie « Banc d'essais ».

Publications récentes concernant l'épistémologie

Ouvrages

  • L'immoralité de la croyance religieuse (éd.), Marseille, Agone, 2018.
  • (dir. avec Jean-Marie Chevalier) La connaissance et ses raisons, Paris, Éditions du Collège de France, à paraître.
  • Qu’est-ce que le pragmatisme ?, Paris, Vrin, 2016.
  • (dir. avec Jean-Marie Chevalier) Connaître. Questions d'épistémologie contemporaine, Paris, Ithaque, 2014.

Articles choisis

  • « De Cambridge à Canberra, et retour : élucider ou connaître les essences ? », Klesis, 45, 2020.
  • « On the Alleged Normative Significance of a Platitude », Ratio, 32, 1: 42–52, 2019.
  • « Comment défendre l’anti-pragmatisme de Clifford à propos des croyances en général et des croyances religieuses en particulier », ThéoRèmes, 13. 2018.
  • « A Neglected Ramseyan View of Truth, Belief, and Inquiry », Journal of Philosophy, 114, 7: 366-380, 2017.
  • « Epistemic Value: The Insufficiency of Truth », American Philosophical Quarterly, 54, 3: 303-313, 2017.
  • « Skills, Procedural Knowledge, and Knowledge-How », Synthese, 2016 (DOI: 10.1007/s11229-016-1184-z).
  • « Thought experiments and knowledge of metaphysical modality », Grazer Philosophische Studien 93, 4: 525-547, 2016 (DOI: 10.1163/18756735-09303001).
  • « On Peirce’s Claim that Belief Should Be Banished from Science », Transactions of the Charles S. Peirce Society 52, 3: 390-415, 2016.
  • « Achievements, Safety, and Environmental Epistemic Luck », Dialectica 68, 4: 477-497, 2014.
  • « An Argument Against the Possibility of Gettiered Beliefs », Logos and Episteme 5, 3: 265-275, 2014.

 

Mathieu mulcey

Mathieu Mulcey

Agrégé de philosophie, il a été rattaché comme ATER à la chaire de Métaphysique et philosophie de la connaissance.
Il dirige la collection « Philosophie » aux Éditions d'Ithaque, pour laquelle il a notamment traduit ou fait paraître des ouvrages consacrés à la philosophie de l'esprit, à l'émergence et à la survenance, ainsi qu'au problème des rapports du corps et de l'esprit. Il co-dirige, en outre, la collection « Science & Métaphysique » destinée à faire connaître des ouvrages classiques et contemporains emblématiques du renouveau de la métaphysique.