Jean-Marie Chevalier

Jean-Marie Chevalier

Codirecteur du Groupe de Recherche en Épistémologie

Jean-Marie Chevalier est maître de conférences à l’UPEC et codirecteur du Groupe de Recherche en Épistémologie. Il a été l’assistant de Claudine Tiercelin de 2011 à 2014, en tant que maître de conférences à la chaire Métaphysique et philosophie de la connaissance du Collège de France. Spécialiste de la philosophie de Charles S. Peirce, il a publié des articles sur le pragmatisme, la philosophie de la logique et la philosophie de la connaissance, ainsi que trois ouvrages en nom propre : L’Empreinte du monde (Ithaque, 2013), Qu’est-ce que raisonner ? (Vrin, 2016), et Peirce, ou l’invention de l’épistémologie (Vrin, 2022).

Publications récentes concernant l’épistémologie :

Ouvrages :

  • Peirce, ou l’invention de l’épistémologie, Paris, Vrin, 2022.

  • La Connaissance et ses raisons, J.-M. Chevalier & B. Gaultier (dir.), Paris, Collège de France, 2016.

  • Qu'est-ce que raisonner ?, Paris, Vrin, 2016.

  • Connaître. Questions d'épistémologie contemporaine, J.-M. Chevalier & B. Gaultier (dir.), Paris, Ithaque, 2014.

  • L’Empreinte du monde. Essai sur les formes logiques et métaphysique, Paris, Ithaque, 2013. 

Articles et chapitres d'ouvrages :

  • « Peirce’s Relativization of the Analytic vs. Synthetic Dichotomy », Blityri, n° 2, 2020.
  • « The Joy of Less : Un réalisme a minima (Engel chez Peirce) », Klēsis, 45, 2020, en ligne.

  • « Induction et uniformité : la critique peircienne de Mill », Cahiers philosophiques, n°148, 2017, p. 70-89.

  • « Forms of Reasoning as Conditions of Possibility: Peirce’s Transcendental Inquiry Concerning Inductive Knowledge », Pragmatism, Kant, and Transcendental Philosophy, Gabriele Gava et Robert Stern (dir.), New York, Routledge, 2016, p. 114-132.
  • « Les Deux sources de l'épistémologie sociale. Épistémologie analytique et épistémologie “proactive”, les enjeux d'une compétition », Les Cahiers philosophiques, n° 142, 2015, p. 73-91.
  • « Qu'est-ce qu'une connaissance inférentielle ? », J.-M. Chevalier & B. Gaultier (éd.), Connaître. Questions d'épistémologie contemporaine, Paris, Ithaque, 2014.
  • « Faits bruts et principe de raison insuffisante », J.-M. Fleury (éd.), Le principe de raison chez Leibniz. Enjeux théoriques et pratiques, 2014. En ligne.