Jean-Marie Chevalier

Jean-Marie Chevalier

Codirecteur du Groupe de Recherche en Épistémologie

Jean-Marie Chevalier a été l’assistant de Claudine Tiercelin de 2011 à 2014, en tant que maître de conférences à la chaire Métaphysique et philosophie de la connaissance du Collège de France. Il est actuellement codirecteur du groupe de recherche en épistémologie. Spécialiste de la philosophie de Charles S. Peirce, ses travaux lui ont valu l’obtention du prix du Peirce Essay Contest en 2012. Il a publié de nombreux articles et deux livres, L’Empreinte du monde. Essai sur les formes logiques et métaphysiques (Ithaque, 2013), et Qu’est-ce que raisonner ? (Vrin, 2016). Depuis, il a travaillé sur certaines approches plus contemporaines du raisonnement et sur la logique diagrammatique au cours d’un postdoctorat à l’université d’Helsinki. Il développe actuellement plusieurs projets, sur le lien entre pragmatisme et théorie des idées-forces, sur la nature de la théorisation en philosophie des sciences, et sur plusieurs questions de philosophie du langage.

Publications récentes concernant l’épistémologie :

Ouvrages :

  • La Connaissance et ses raisons, J.-M. Chevalier & B. Gaultier (dir.), Paris, Collège de France, 2016.
  • Qu'est-ce que raisonner ?, Paris, Vrin, 2016.
  • Connaître. Questions d'épistémologie contemporaine, J.-M. Chevalier & B. Gaultier (dir.), Paris, Ithaque, 2014.

Articles et chapitres d'ouvrages :

  • « Peirce’s Relativization of the Analytic vs. Synthetic Dichotomy », Blityri, n° 2, 2020.
  • « Forms of Reasoning as Conditions of Possibility: Peirce’s Transcendental Inquiry Concerning Inductive Knowledge », Pragmatism, Kant, and Transcendental Philosophy, Gabriele Gava et Robert Stern (dir.), New York, Routledge, 2016, p. 114-132.
  • « Les Deux sources de l'épistémologie sociale. Épistémologie analytique et épistémologie “proactive”, les enjeux d'une compétition », Les Cahiers philosophiques, n° 142, 2015, p. 73-91.
  • « Qu'est-ce qu'une connaissance inférentielle ? », J.-M. Chevalier & B. Gaultier (éd.), Connaître. Questions d'épistémologie contemporaine, Paris, Ithaque, 2014.
  • « Faits bruts et principe de raison insuffisante », J.-M. Fleury (éd.), Le principe de raison chez Leibniz. Enjeux théoriques et pratiques, 2014. En ligne.

Publications récentes concernant l'épistémologie

Ouvrages

  • La Connaissance et ses raisons, J.-M. Chevalier & B. Gaultier (dir.), Paris, Collège de France, 2016.
  • Qu'est-ce que raisonner ?, Paris, Vrin, 2016.
  • Connaître. Questions d'épistémologie contemporaine, J.-M. Chevalier & B. Gaultier (dir.), Paris, Ithaque, 2014.

Articles et chapitres d'ouvrages

  • "Peirce’s Relativization of the Analytic vs. Synthetic Dichotomy", Blityri, n°2, 2020.
  • "Forms of Reasoning as Conditions of Possibility: Peirce’s Transcendental Inquiry Concerning Inductive Knowledge", Pragmatism, Kant, and Transcendental Philosophy, Gabriele Gava et Robert Stern (dir.), New York, Routledge, 2016, p. 114-132.
  • « Les Deux sources de l'épistémologie sociale. Épistémologie analytique et épistémologie “proactive”, les enjeux d'une compétition », Les Cahiers philosophiques, n°142, 2015, p. 73-91.
  • « Qu'est-ce qu'une connaissance inférentielle ? », J.-M. Chevalier & B. Gaultier (éd.), Connaître. Questions d'épistémologie contemporaine, Paris, Ithaque, 2014.
  • « Faits bruts et principe de raison insuffisante », J.-M. Fleury (éd.), Le principe de raison chez Leibniz. Enjeux théoriques et pratiques, 2014. En ligne.