Chaire Littératures comparées

Présentation de la chaire

La littérature est un fait universel, d’extension mondiale et d’envergure transhistorique, quoique sous des modalités extrêmement diverses : l’étude de ses variations est l’objet de cette chaire, dans la lignée des enseignements de littérature comparée apparus en Europe et en Amérique dès le XIXe siècle. Lecture de textes de toutes origines et de tout statut, analyses littéraires et indispensables mises en contexte sont mises au service de ce voyage immobile et du dépaysement qui l’accompagne. L’exercice de l’admiration n’y est pas non plus interdit.

L’objectif est d’entrouvrir la porte de la bibliothèque mondiale et d’en parcourir quelques rayonnages afin de faire de nous des lecteurs sans limite, capables de lire par-delà la littérature, en nous dégageant de notre propre historicité, selon un processus de défamiliarisation. Car c’est en réalité la notion même de littérature qui fait problème, avec tout ce qu’elle implique de présupposés et d’usages historiquement datés et géographiquement localisés : en gros, l’Europe des deux derniers siècles. C’est pourquoi l’intitulé de la chaire a été mis au pluriel, et il y est proposé l’étude non pas de la, mais des littératures, dont il convient de postuler d’abord la diversité, non seulement linguistique, mais culturelle et anthropologique.