Benoît Peeters

Conférence inaugurale : « Génie de la bande dessinée. De Töpffer à Emil Ferris »

7 octobre 2020 à 19 h 00
Amphithéâtre Marguerite de Navarre

BD 2020 - Visuel Benoît Peeters

Little Nemo in Slumberland, Winsor McCay, 1909.

En 1837, Rodolphe Töpffer présentait en ces termes son album Monsieur Jabot : « Ce petit livre est d’une nature mixte. Il se compose d’une série de dessins accompagnés d’une ou deux lignes de texte. Les dessins, sans ce texte, n’auraient qu’une signification obscure ; le texte sans les dessins ne signifierait rien. Le tout ensemble forme une sorte de roman, d’autant plus original qu’il ne ressemble pas mieux à un roman qu’à autre chose. » Töpffer était persuadé de l’avenir de cette nouvelle forme de récit, mais il n’aurait jamais pu imaginer l’importance qu’elle allait prendre.

Oscillant entre la presse et le livre, l’enfance et l’âge adulte, la caricature et le réalisme, jouant des cases et des strips, du découpage et de la mise en page, des phylactères et des onomatopées, la bande dessinée est un médium à part entière que ni le cinéma, ni le jeu vidéo, ni Internet, n’ont menacé jusqu’à présent. Si le neuvième art a déjà donné naissance à bien des chefs-d’œuvre, de Krazy Kat à Spirou et Fantasio, des Peanuts à Persepolis, des mangas au roman graphique, il est aujourd’hui plus divers et plus vivant que jamais.

Benoît Peeters

Benoît PeetersBenoît Peeters est né en 1956. Après une licence de philosophie, il a préparé le diplôme de l’École pratique des hautes études sous la direction de Roland Barthes. Titulaire d’une habilitation à diriger les recherches, il est visiting professor à l’université de Lancaster.

Spécialiste d’Hergé, il a publié trois ouvrages qui sont devenus des classiques : Le Monde d’Hergé, Hergé fils de Tintin et Lire Tintin, les bijoux ravis. Théoricien et critique aux intérêts éclectiques, il est l’auteur de nombreux essais sur la bande dessinée, le scénario, le storyboard et l’écriture en collaboration, et de monographies sur Rodolphe Töpffer, Jirô Taniguchi et Chris Ware. Il a publié aux éditions Flammarion la première biographie de Jacques Derrida ainsi que Valéry, tenter de vivre et tout récemment Sandor Ferenczi, l’enfant terrible de la psychanalyse.

Une longue complicité avec le dessinateur François Schuiten lui a permis de construire avec lui la série de bande dessinée Les Cités obscures. Quinze albums sont parus à ce jour aux éditions Casterman ; ils ont obtenu de nombreux prix et ont été traduits dans le monde entier.